forum rpg des chevaliers d'émeraude
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bannissement (Pv: libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Micati
Magicienne folle et fille des dieux fondateurs
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 20
Localisation : introuvable

Feuille de personnage
Âge : 9 ans (mais apparence pour 16 ans)
Race: déese renard
Maitre/écuyer : mon instinct

MessageSujet: Bannissement (Pv: libre)   Mar 7 Aoû - 1:54

Micati se leva très tôt le matin et après avoir fait des adieux silencieux à Inchekto, Titania et même à Aureska, elle se téléporta dans une pièce de la forteresse des ombres qui avait été inoccupée lors de sa dernière visite. Heureusement, elle l’était toujours. Micati prit une grande inspiration, camoufla sa présence, et partit à la recherche des ombres qu’elle avait l’intention de tuer. Après de longues recherches elle en trouva un dont le profil correspondait à l’un des ombres qui était son gardien alors que le bras gauche l’avait enlevée. L’ombre était entrain de jouer à un jeu avec un autre ombre. Micati comprit que si elle voulait tuer son ancien gardien, elle devait également tuer son acolyte.

La renarde prit de nouveau une grande inspiration, puis fit apparaître une épée dans sa main. Sans laisser tomber le bouclier qui masquait sa présence, elle prit son élan, banda ses muscles, et s’élança sur sa victime.

L’ombre poussa un cri de surprise alors qu’une épée lui rentrait dans le dos et donna un coup de poing sur la créature qu’il ne voyait pas encore, pour lui faire lâcher prise. Ce coup puissant fut suffisant pour faire tomber Micati. La jeune fille ayant perdu sa concentration, avait également perdu son camouflage. L’ombre se retourna tout en arrachant l’épée de son dos et la jetant au loin pour apercevoir le fillette que Phyner lui avait un jour ordonner de surveiller.

- Tiens! C’est encore toi! Tu es revenue moi voir? Demanda l’ombre.


- Oui, sire. Je suis revenue pour vous tuer, répondit fièrement la renarde en se relevant et en faisant apparaître une nouvelle épée dans sa main

En entendant ces paroles, l’ombre éclata d’un grand rire gras ce qui déplut beaucoup à la jeune fille.

- Tiens! Une fillette! Tu la connais Gaston? Demanda le deuxième ombre en s’approchant.

- Oui! C’est celle que Phyner avait enlevée pour tester ses couleurs! C’est un chevalier qui l’a sauvée, tu sais, celui que j’ai tué?

Micati ne put se retenir plus longtemps. Elle avait donc vu juste : c’était cet ombre, Gaston, qui avait porté le coup fatal. C’était lui l’assassin de Sidero.

La renarde s’élança de nouveau vers l’ombre et l’attaqua sauvagement. Gaston para son attaque de justesse. Elle multiplia ses attaques en se donnant à fond, en se battant comme elle ne s’était jamais battue, mais sa ne donnait rien. Gaston semblait bien s’amuser. Furieuse, l’élève d’émeraude lâcha son épée et décida de passer à la magie. Elle forma une boule d’énergie dans ses mains et la propulsa sur l’ombre. Celui-ci l’évita, la boule fonça dans le mur, rebondit, et revint sur Micati qui la reçut en plein visage. Elle fut bousculée brutalement par terre sous l’impact et ne se releva pas. Son corps entier la faisait souffrir.

- L’art de se tuer soi même! Lança joyeusement Gaston.

- Je ne suis pas morte! Lui répondit Micati.

- Ah non? Tant mieux alors! Nous pourrons te faire souffrir plus longtemps! S’exclama l’autre ombre.

En toute réponse, la renarde se releva sur ses genoux et bombarda les deux ombres de rayons incendiaires.

- Hé mais que fais-tu? Ne sais-tu donc pas qu’il est impossible de tuer un ombre? Demanda Gaston.

- Ce n’est pas le cas des petites filles par contre, n’est-ce pas Gaston? Regarde comme elle a l’air délicieuse!

Micati qui avait prit une pose à son bombardement reprit de plus belle. Puis les forces finirent par lui manquer et elle s’arrêta de nouveau pour constater avec consternation qu’elle n’avait blessé gravement aucun de ses deux opposants. Gaston profitant de cet arrêt sauta sur Micati et la saisit par la gorge. Il l’éleva du sol alors que son ami venait le rejoindre, un couteau de boucher à la main.

- Goûtons à cette tendre chair d’enfant, déclara l’ombre prenant la main de Micati dans le but de la trancher.

La renarde poussa un cri avant de se téléporter. Mais pas tout à fait à temps. Le couteau lui avait entaillé la peau et assez profondément. Le sang gicla et coula à flot. Micati qui s’était téléportée dans l’autre bout de la pièce poussa un cri de douleur et porta sa main à sa blessure. Elle n’avait jamais eu aussi mal de toute sa vie. La jeune fille s’empressa de refermer un peu sa blessure alors que l’ombre fou furieux fonçait de nouveau sur elle avec le couteau. La renarde eut le temps de préparer une petite boule d’énergie et de la lancer pour dévier le couteau avant qu’il ne l’atteigne.

- Gaston! Tu ne pourrais pas m’aider et immobiliser cette pauvre créature pour qu’on en finisse? Lança l’ombre à son compagnon.

- C’est ce que j’avais fait!

- Magiquement je parle!

- Ah! D'accord! S'exclama Gaston avant de s’exécuter.

Avant que Micati aie le temps de réagir, il la ligota magiquement.

- Bon voilà qui est mieux. Continuons là ou on avait commencé, lança l’ombre en approchant son couteau de la même place où il l’avait entaillé tantôt.

La jeune fille luttait de son mieux pour se libérer alors que la lame du couteau sans pitié plongeait dans sa blessure. Ses efforts et son acharnement portèrent rapidement fruit et elle réussit à se déprendre. Au moment où Micati rassemblait ses dernières forces pour se téléporter loin de ce cauchemar, une étrange ombre plongea en elle. La renarde n’y prêta pas attention et se dit qu’elle devait avoir halluciné. Quelques instants plus tard, elle se trouva étendue dans l’herbe, dans la forêt d’émeraude. C’était le premier endroit, le plus rassurant qui lui était sur le coup venu en tête.

En voyant son morceau de bras, pendouillant, que l’ombre lui avait presque tranché, Micati eut un haut-le-cœur. Elle prit une grande inspiration et se mit à se soigner, réparant l’os, retissant les muscles et les tissus, refermant la chair. La jeune fille fit cela très rapidement étant donné qu’elle se sentait sur le bord de l’évanouissement. Il était essentiel qu’elle se soigne si elle ne voulait pas mourir à bout de sang. Lorsqu’elle finit son travail, Micati ferma les yeux et cessa de lutter, tombant immédiatement dans l’inconscience.

***

L'ombre se leva lentement en regardant le petit corps qu'il venait d'emprunter. Il fit ensuite quelques pas et divers mouvement pour s'y habituer, puis se mit à marcher dans une direction au hasard. Il déboucha assez vite dans un grand chemin qui menait jusqu'à un château. Un château... Un château! Des gens! Un lieu où semer la pagaille! L'ombre poussa un cri de joie et se hâta à entrer dans la cour. Il commença par bousculer des gens allant jusqu'à les frapper, puis se hâta de s'enfuir dans un autre coin. Dans ce coin il y avait une dame qui vendait des tomates. L'ombre la poussa et se mit à bombarder tout le monde de tomates. On essaya de l'attraper, mais l'ombre dans son petit corps de fillette agile réussit à s'enfuir rapidement. Il se retrouva ensuite dans la section où des gens s'entraînaient. Il ramassa un poignard et le projeta violemment sur un chevalier, le blessant à l'épaule.  L'ombre éclata alors d'un rire d'enfant avant de projeter d'autres armes sur d'autres personnes et de s'enfuir. Il décida par la suite d'entrer à l'intérieur du château. Guidé par son odorat, il chemina jusqu'aux cuisines et se mit à y semer une grandiose pagaille. Il projetait des plats aux visages des pauvres cuisinières, les brûlait en leur jetant dessus des bouillons brulants, leur lançait des ustensiles dessus ainsi que pleins de différents aliments. Finalement, grâce au four, l'ombre réussit à mettre la cuisine en feu, puis quitta prestement les lieux en emportant avec lui une cuillère et une fourchette.  Il parcourut quelques corridors avant de s'arrêter finalement à une porte qu'il décida d'ouvrir. Il se retrouva dans une petite pièce, un dortoir, où quelques petites filles dormaient encore. L'ombre les piqua chacune d'elles avec sa fourchette et gloussait quand elles se réveillaient avec un cri de surprise et d'effroi. Il sortit ensuite de la chambre par la fenêtre et se retrouva de nouveau dans la cour. Ramassant une poignée de pierres au passage, il s'installa au milieu de la cour et se mit à jeter des roches sur les personnes utilisant sa cuillère comme catapulte. Lorsqu'il sentit qu'il allait se faire prendre bientôt, l'ombre décida de quitter ce petit corps, trop faible encore pour le genre de coups qu'il avait l'habitude de faire, laissant Micati seule à affronter tout ce qui allait suivre. 

***

Micati se réveilla brusquement, assisse au milieu de la cour d'émeraude, une cuillère à la main.

- Mais qu'est-ce que...? Se demanda-t-elle à voix haute, mais ne finit pas sa phrase.

Elle venait d'apercevoir des chevaliers et d'autres gens, tous furieux, courir vers elle. 

La renarde essaya de se rappeler en vain de ce qui était arrivé et ce qu'elle faisait là, mais n'y parvint pas. La peur la gagna plutôt en voyant les visages des chevaliers qui semblaient hors d'eux. Ils semblaient lui en vouloir, mais pourquoi?  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alioth
Chevalier d'émeraude- Fils des dieux fondateurs
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
Âge : 25 ans
Race: inconnu
Maitre/écuyer : Auberon

MessageSujet: Re: Bannissement (Pv: libre)   Mer 8 Aoû - 0:47

Les cuisines en feu. La cour du château sous les tomates. Un chevalier blessé. La pagaille au château d'Émeraude. Alors qu'Envilatt et Aredhel se chargeaient de rétablir l'ordre dans les cuisines et que Jalys calmait les jeunes élèves d'Émeraude qui avaient été piquées par la fourchette, Léandre et Alioth se chargèrent de la source du chaos: Micati.

- Micati, qu'est-ce qui t'a pris?! S'écria Alioth, en immobilisant la jeune élève avec ces pouvoirs.

- Qu'est-ce qui s'est passé? Demanda en retour Micati.

-Elle était possédée. Comprit Léandre.

Alioth jeta un regard à son frère d'arme qui lui rendit. Il était clair que l'élève avait été possédé, par un ombre, mais comment était-ce arrivé? Qu'avait-elle faite pour que ça arrive?

- Micati, d'où arrives-tu? Lui demanda enfin Alioth en reportant son attention sur l'élève.

L'élève lui jeta un regard perdu.

- De shola. Répondit-elle enfin.

Alioth et Léandre soupirèrent découragés. Il n'était pas difficile de deviner la raison du voyage de la jeune fille dans cette endroit, ni de ce qui y était arrivé. Ils devaient se réjouir néanmoins que l'élève était encore en vie, ça tenait du miracle, mais cependant, à cause de sa bêtise elle avait mis le château d'Émeraude au complet en danger.

- Nous allons devoir en parler avec le reste de l'ordre. Lâcha enfin Alioth.

Léandre acquiesça d'accord avec son ancien maître.

- Je vais réunir les chevaliers et les dragonniers. Déclara-t-il avant de disparaître dans le château, en direction de la salle à manger de l'ordre.

Alioth se tourna quant à lui vers Micati.

- Je crains que tu t'es mise en mauvaise posture. Lui dit-il en soupirant.

Il ne laissa pas le temps à la jeune fille de répondre, les téléportant dans la bibliothèque du château.

- Nous allons rester ici pendant que l'ordre décide de ton sort. Lui dit-il.

Il n'avait pas envie d'énerver Micati, après tout rien de ce qui venait d'arriver n'était réellement de sa faute. Elle n'était qu'une enfant qui avait une bêtise. Une grosse s'était certain, mais elle restait une enfant. Il savait cependant que ses frères et soeurs d'arme prendraient une décision juste quand à son sort et qui lui serrait favorable.

hrj: C'est correct?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micati
Magicienne folle et fille des dieux fondateurs
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 20
Localisation : introuvable

Feuille de personnage
Âge : 9 ans (mais apparence pour 16 ans)
Race: déese renard
Maitre/écuyer : mon instinct

MessageSujet: Re: Bannissement (Pv: libre)   Mer 8 Aoû - 1:45

- Nous allons rester ici pendant que l'ordre décide de ton sort. Lui dit-il.

Micati hocha tistement la tête, avec soumission pour une fois, puis profitant du fait que le chevalier Alioth l'avait libérée, elle alla s'installer en boule dans un coin isolé de la bibliothèque.

Ainsi c'était fait pour elle. Les chevaliers allaient la juger et pas seulement pour ce qui vient de se passer, mais aussi pour tous ces antécédants. Micati avait une bonne idée de la sentence qu'ils allaient lui imposer et cela l'attristait vraiment. Mais comme chaque criminel, la renarde avait encore de l'espoir tant qu'elle ne connaîtra pas le résultat de son procès. Ainsi, les chevaliers la pardonneraient-ils peut-être et lui laisseraient la chance de se reprendre? Micati en doutait, mais n'écartait pas cette possibilité.

En temps normal, la renarde aurait été fâchée qu'on la juge sans même lui donner l'occasion de s'expliquer. Mais dans la situation présente, Micati n'avait rien à expliquer, les chevaliers semblaient déjà plus informés qu'elle. Elle savait seulement qu'elle venait de commettre une grave faute.  

L'attente sembla durer une éternité pour la pauvre jeune fille. Elle s'était rentrée profondément les ongles dans les mains sans même s'en rendre compte à force de stresser. 

Le moment de vérité arriva enfin. On demanda à Alioth d'amener la jeune fille dans la cour. Micati se releva chancelante et couverte de sueur et le chevalier la téléporta à l'endroit indiqué. 

La renarde se retrouva dans un coin isolé de la cour où tout l'ordre d'émeraude était rassemblé et ceux qui y étaient reliés, comme les dragons et dragonniers de la caste. Après un moment de silence, Léandre s'avança vers elle. C'était donc lui qu'on avait choisit pour lui annoncer sa sentence. Il abordait une mine sombre ce qui fit accroître l'inquiétude de la renarde. Prenant une grande inspiration, elle se prépara au pire. 

- Micati d'Émeraude, commença le chevalier. 

En entendant sa voix, la fillette frémit.

- Micati d'Émeraude, reprit Léandre, tu as commis aujourd'hui une grande erreur et ce n'est pas ta première. Tu avais déjà été prévenue plusieurs fois, mais tu as toujours persisté. Aujourd'hui tu as mis le château entier en danger. Nous avons ensemble bien étudié ton caractère et nous en avons déduit qu'il ne correspond pas à celui que nous recherchons pour former des chevaliers. 

Micati ferma les yeux, sans toutefois cesser d'écouter. Elle comprenait où Léandre voulait en venir.

- Tu es une brave fille, mais tu agis de façon irréfléchie et irresponsable. Tu n'en fais qu'à ta tête et l'ordre entier en souffre. L'ordre a besoin d'enfants débrouillards, mais pas d'enfants qui se rebellent sans cesse et qui n'obéissent jamais. Tu n'es pas mauvaise Micati, ce n'est pas cela, c'est juste que tu ne corresponds pas aux critères que nous recherchons. Ainsi, surtout après l'incident de ce matin, nous nous sommes tous rendus compte qu'il serait mieux pour tous, autant pour toi que pour nous, que tu quitte l'ordre d'Émeraude. Micati, tu es bannie pour tes actes et nous te retournerons dès aujourd'hui à ta famille à Zénor.

Léandre avait fini de parler, mais ses paroles se répétaient sans relâche dans la tête de la renarde qui tremblait de tous ses membres. Quelle honte! Personne n'avait jamais été banni auparavant! Mais elle le méritait assurément. Ainsi, Micati baissa tristement la tête en signe de soumission.

- J'accepte ma sentence, déclara-t-elle ensuite d'une voix à peine audible.

Elle savait qu'elle n'avait pas le choix, qu'elle l'accepte ou non, c'était sa sentence. Ils l'avaient décidé et ne lui demandaient pas son avis. Mais Micati voulait que l'ordre sache qu'elle ne se laissait pas faire, mais bien qu'elle acceptait. C'était sa dernière touche de rébellion. 

Hrj: oui, et moi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alioth
Chevalier d'émeraude- Fils des dieux fondateurs
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2011

Feuille de personnage
Âge : 25 ans
Race: inconnu
Maitre/écuyer : Auberon

MessageSujet: Re: Bannissement (Pv: libre)   Mer 8 Aoû - 12:53

Alioth ferma les yeux en entendant la sentence de Micati. Le bannissement. Il lui semblait injuste que l'élève se fasse bannir de l'ordre. Elle n'était pas la première et certainement pas la dernière à avoir fait des bêtises. Il se rappelait très bien comment Mirak et Sidero agissaient dans leur jeunesse. Et Océany. Océany n'avait aucunement donné sa place pour le nombre et les bêtises qu'elle avait faite. Non, il était décidément injuste que Micati se fasse bannir, mais il se doutait que ses frères et soeurs d'arme avaient d'autre raison pour bannir l'élève et il ne s'opposerait à leur décision.

- J'accepte ma sentence, déclara ensuite Micati d'une voix à peine audible.

Alioth s'approcha de la jeune fille et mis une main sur son épaule les téléportant tout deux à Zénor, prêt de la maison de ses parents.

- Désires-tu que j'aille leur parler? Lui demanda-t-il, sachant comment Micati devait se sentir après son bannissement.


hrj: C'est parfait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Micati
Magicienne folle et fille des dieux fondateurs
avatar

Messages : 282
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 20
Localisation : introuvable

Feuille de personnage
Âge : 9 ans (mais apparence pour 16 ans)
Race: déese renard
Maitre/écuyer : mon instinct

MessageSujet: Re: Bannissement (Pv: libre)   Mer 8 Aoû - 15:15

Alioth s'approcha de la jeune fille et mis une main sur son épaule les téléportant tout deux à Zénor, prêt de la maison de ses parents. 

Micati fut étourdie par la vitesse à laquelle les événements s'étaient passés. Ce matin encore, elle était couchée dans son lit dans le dortoir des filles. Maintenant, plus jamais elle ne recoucherait dans ce lit, plus jamais elle n'irait à Émeraude, jamais elle ne deviendrait chevalier, et surtout, plus jamais elle ne reverrait ses amies Incketo et Titania. Elle n'avait même pas pu leur dire adieu, leur dire à quel point elles avaient été bonnes amies pour elle et leur souhaiter de devenir chevalier, leur souhaiter un bel avenir qu'elle même aurait tant aimé avoir. On ne lui avait même pas donné le temps de les revoir une dernière fois... Tout c'était passé trop vite. 

- Désires-tu que j'aille leur parler? 

Micati dévisagea le chevalier un moment. Soudain, une idée lui vint en tête.

- Non merci chevalier Alioth, je me débrouillerais seule, par contre j'aurais un dernier service à vous demander. Pourriez-vous, s'il vous plait, dire à Incketo et Titania, mes meilleures amies, que je suis vraiment désolée pour tout, que je les aime beaucoup elle qu'elles comptent beaucoup pour moi. Dites-leur que je souhaite qu'elles deviennent valeureuses chevaliers. C'est ma dernière volonté avant de quitter définitivement l'ordre, avant de redevenir Micati de Zénor, déclara la renarde.

Elle n'attendit pas la réponse du chevalier et commença déjà à avancer vers la maison de ses parents adoptifs. La jeune fille savait qu'Alioth était un bon chevalier et qu'il ferait le peu qu'elle lui demandait. 

Juste avant d'entrer dans la maison dont la porte n'étais jamais fermée, Micati se retourna une dernière fois pour regarder le jeune homme. 

- Et j'oubliais: occuper vous bien de votre enfant quand il naîtra! Adieu, chevalier Alioth, lança-t-elle avant de franchir le seuil de la demeurre.

Hrj: ok, merci!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bannissement (Pv: libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bannissement (Pv: libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
chevalier demeraude :: Royaume d'Émeraude :: Château d'Émeraude :: Cour du château-
Sauter vers: